home Articole in limba franceza 5 plats roumains à goûter absolument! (Lepetitjournal.com)

5 plats roumains à goûter absolument! (Lepetitjournal.com)

Aujourd’hui notre rédaction fait quelques réserves pour mieux aborder l’hiver et vous propose donc son top 5 des meilleurs plats roumains, des incontournables à goûter absolument si vous visitez la Roumanie.

 Les Mici
Aussi appelés mititei, «les plus petits», tout vrai Roumain a déjà l’eau à la bouche rien qu’à en parler ou le sentir dans les barbecues du voisinage. Ressemblant à des petites saucisses sans peau, la légende raconte qu’ils auraient été inventés au 19e siècle par un célèbre restaurant qui manquait de boyaux pour ses saucisses. Préparés à partir d’un mélange de viande hachée de bœuf, de mouton et de porc, avec de l’ail, du poivre, du thym, de la coriandre, de l’anis et le très polémique bicarbonate de soude qui leur donne le côté spongieux, les mici sont devenus une seconde religion. Ne manquant à aucun barbecue roumain respectable, c’est aussi un plat que l’on peut trouver dans la plupart des restaurants qui se revendiquent comme étant traditionnels. Pour être sûr qu’ils sont bons il faut qu’ils soient bien grillés à l’extérieur et tendres et juteux à l’intérieur. On les mange en général avec de la moutarde douce et un bon gros pain. Ici, la bière sera de mise.

Les Sarmale

Introduit par les Ottomans en Roumanie, c’est devenu le plat national par excellence, absolument incontournable et délicieux. Pour déguster les meilleures sarmale, le mieux serait de vous plonger discrètement dans la cuisine d’une grand-mère roumaine et découvrir ses saveurs inimitables. Mais si vous ne passez pas chez l’habitant, je vous rassure, beaucoup de restaurants en proposent aussi des très bonnes. Il s’agit en gros d’un mélange de viande, de riz, d’herbes aromatiques et d’épices, le tout roulé dans des feuilles de choux marinées et cuites lentement pendant des heures, à feu doux, mijotées avec amour et patience, ce qui leur donne ce côté crémeux et fondant. Préparées traditionnellement à Noël, elles sont maintenant servies toute l’année, généralement accompagnées de polenta (mamaliga), de crème fraîche, d’un gros piment vert et d’un verre de ţuică pour faire passer le tout.

La Ciorba de burta

La vedette des soupes roumaines reste la seule et unique « ciorba de burta », la soupe aux tripes. Même si le nom peut en faire fuir plus d’un, c’est un plat très apprécié par les Roumains, et les touristes un peu aentureux ne l’ont jamais regretté. Préparée avec des tripes de bœuf, c’est une soupe aigre, très consistante, avec une texture veloutée. En plus c’est un remède miracle pour les lendemains de gueules-de-bois ! Pour les âmes sensibles, vous avez d’autres soupes traditionnelles à essayer dont la plupart sont assez acidulée grâce au citron ou vinaigre qu’on y ajoute et surtout grâce à la livèche qui donne cette arôme très particulière aux soupes roumaines. Vous pourrez donc essayer la « ciorba de perisoare », une délicieuse soupe aux boulettes de viande ou encore la soupe aux haricots et viande fumée, la « ciorba de fasole cu afumatura ».

Les entrées

Les entrées végétariennes sont très populaires dans les pays balkaniques pour contraster avec l’overdose de viandes et en Roumanie on a de belles spécialités à ne pas négliger ! Délicieuses en entrée sur du bon pain, vous n’aurez que l’embarras du choix : la „zacusca” est la plus populaire, une sorte de ratatouille, faite d’aubergines, de poivrons rouges grillés et plein d’autres légumes finement hachés, la « salata de vinete » se défend également, une sorte de caviar d’aubergine, préparée avec des aubergines cuites au four dans leur peau ou encore la « fasole batuta » littéralement « haricots battus », qui est une pâte de haricots blancs assaisonnées d’oignons caramélisés et de sauce tomate, un régale. Pour finir il y a la très fraîche « salata de icre », avec des œufs de brochet ou de carpe frais, pour les amateurs de poissons, le tout à déguster avec un bon verre de vin blanc bien glacé.

Les Papanasi

Leur prononciation peut vous sembler un peu difficile mais quand vous en aurez goûté, vous serez définitivement convertis au sucré. Ce cousin flamboyant du doughnut, est une sorte de beignet préparé avec du fromage sucré auquel on rajoute de la crème fraîche et de la confiture de myrtilles. Addictif! Vous en trouverez dans tous les restaurants qui ne veulent pas mettre la clef sous la porte.

www.lepetitjournal.com

Lasă un răspuns

Adresa ta de email nu va fi publicată. Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *